L'atelier Vélo Bidouille a entrepris une étude pour améliorer la circulation douce dans Dourdan, qui a été présentée à la municipalité où il a été très bien accueilli.

 

Voici les rapports des différentes études et comptes-rendus de réunion avec la municipalité :

 

Projet d'amélioration de la Circulation Douce à Dourdan

Actualité sur le projet

 

Réunion en Mairie le lundi 27 mars 2017 :

L'association est conviée le lundi 27 mars pour la 3ème réunion sur le projet avec la municipalité et les représentants des autres associations impliquées. Nous vous tiendrons informés.

Réunion en Mairie du 6 décembre 2016 :

Mardi 6 décembre, Jean-Luc, Alain, Jean Pierre et Michel, délégués par notre commission, étaient reçus à la mairie par Madame Boquet, Monsieur Bouton avec la participation du directeur des Services techniques Monsieur Lambert. 

 

    Dans une ambiance bienveillante, consécutivement à nos travaux et aux dossiers remis depuis notre présentation du 17 mars dernier, nous avons pu entendre les intentions de nos élus et expliquer nos souhaits concernant les aménagements envisagés pour faciliter les déplacements non motorisés dans notre ville.

 

    Afin de préparer l'étude des budgets de la commune pour 2017, nos élus nous ont demandé d'établir une hiérarchie des mesures proposées dans nos rapports (voir ci-dessus). 

 

    S'il est reconnu par l'ensemble des acteurs que les premières mesures concerneront l'aménagement des rues du centre ville, (Saint Pierre et Chartres, en "Zone de rencontre"). Il nous faut établir dans l'ordre d'importance les autres aménagements tels que les "garages à vélos", les "contresens cyclistes"... etc.

 

    En conséquence nous nous sommes convenus de nous retrouver pour une réunion de travail chez Jean-Pierre Lemercier le jeudi 15 décembre prochain.

Voici les points à débattre :

  1. La rue Laubier étant dangereuse à contresens, le retour d’Intermarché doit être facilité notamment par un itinéraire cycliste passant dans le Parterre, l’esplanade de la Mairie et la rue St-Pierre. Au minimum une signalisation est à prévoir. C’est à mon avis à mettre en priorité zéro.
     

  2. Il parait coûteux de matérialiser des marquages continus au sol sur toutes les voies à contresens cycliste. Il faut les réserver aux rues très passagères. Liste à dresser. Sur les rues à double sens Ils me semblent peu utiles.
     

  3. Les balisages d’itinéraires (panneaux et marquages) sont à réserver aux itinéraires alternatifs par exemple dans les lotissements du Madre ou du Moulin Choiselier.
     

  4. L’étude du parking pour vélos à la gare doit être entreprise sans trop tarder. Au minimum il faut qu’il soit abrité et qu’il permette l’utilisation d’attaches efficaces.
     

  5. Faut-il prévoir un parking à la gare routière ?
     

  6. Un trottoir partagé entre vélos (dans les 2 sens) avenue Pierre Mendès France n’est qu’un pis aller. Dans ce cas il faut aplanir les bordures de trottoir qui barrent le cheminement et traiter les intersections. La suppression de l’ilot central avec la création de deux bandes cyclables serait bien préférable.
     

  7. Sous quelle forme  faut-il aménager le bas de la rue de Chartres et la rue St Pierre en zone de rencontre ? Je pense qu’il faut conserver les dispositifs anti stationnement et ne vois pas d’autres solutions que de conserver les poteaux. La circulation est importante et il faut protéger piétons et voitures d’enfants. Il faut par ailleurs prévoir des ralentisseurs sans danger pour les vélos qui auront à croiser des voitures.
     

  8. Interdire les rues Geoffroy et Minot à la circulation automobile est un vrai sujet pour la protection des piétons et des poussettes. C’est un problème distinct de celui de la circulation des vélos et devrait être traité indépendamment.

 

Visites depuis février 2016

Pour que nos gouttes deviennent pluie, lacs et rivières !