CR réunion du 11/04/2018 Service Technique/Graines de Colibri sur la Circulation Douce

Présents : MM. Lambert, Gorge, Quignon, Jacquel, Lemercier, Bourgoin

Lieu et date : locaux du Service Technique le 11/04/2018

 

La feuille de calcul élaborée par Graines de Colibri relative au chiffrage de la signalisation pour les contresens cyclistes valable pour l’ensemble de la commune a été présentée et commentée. Avec les hypothèses de coût unitaire actuelles le chiffrage s’élève à 21 800€ TTC. Le groupe Graines de Colibri insiste sur l’intérêt pour la sécurité de déployer en une seule fois les panneaux et dans la mesure du possible la signalisation au sol. L’étude a été faite compte tenu de la Charte Cyclable éditée par FFCT. M. Gorge fait remarquer que dans certains cas il faudra prévoir des aménagements complémentaires par exemple à la sortie de la rue du Docteur Bals.

 

La feuille relative aux appuis vélos a été rapidement présentée. Dans une première phase on pourrait diviser par deux le nombre de ces appuis vélos et en rajouter plus tard si des saturations sont constatées. Le tableur corrigé ci-joint en tient compte ainsi que la rue Passart mise en zone de rencontre. A noter que 3 appuis vélos sont déjà intégrés dans le chiffrage de la rue St Pierre.

 

Les contresens et appuis vélos proposés pour toute la commune se monteraient, sous réserve de confirmation par le Service Technique, à environ 24 260€ TTC.

 

Le Service Technique va étudier en détail ces propositions et propose une revue sur le terrain en 1ère quinzaine de juin.

 

Les « aménagements » ont été mentionnés, ils seront bien entendu étudiés plus tard. Le Service Technique considère que celui relatif à la circulation dans le parc du Parterre n’est pas nécessaire. Sinon le rétablissement de continuité de la piste cyclable du Chemin de Courses est jugé prioritaire.

 

Concernant la Rue St Pierre et la demande insistante des Colibris pour aménager les caniveaux (avec photos d’exemples à l’appui), M. Lambert indique que l’Architecte des Bâtiments de France tient aux caniveaux existants avec des pavés de même dimension. Le groupe Colibris ayant pris acte de cette contrainte demande à ce que soit étudiée la possibilité de changer les pavés existants pour des pavés de même dimension mais plus plans et plus jointifs et disposés avec un V beaucoup moins profond. Ceci permettrait à cet aménagement d’être compatible avec un futur remplacement des dalles jaunes par des petits pavés et de procurer une indispensable sécurité aux cyclistes circulant à contre-sens.

 

M. Lambert va en parler à M. Bouton.

 

Please reload

Visites depuis février 2016

Pour que nos gouttes deviennent pluie, lacs et rivières !